La banlieue de Chicago: Oak Park

Ma visite à Oak Park la banlieue de Chicago, dans l'Illinois

J'ai visité ce quartier de Chicago avec un état d'esprit curieux tout en me disant intérieurement que cela serait un peu commun, n'ayant pas lu d'informations trop détaillées sur ce que j'allais y découvrir...

Naviguant dans les rues, je n'ai en fait pas cessé d’être émerveillé par les maisons présentes. Pour mes lecteurs, j'ai découvert l'architecture en ayant travaillé comme informaticien dans un cabinet d'architectes de Montréal, Qc, Canada. Ainsi en regardant les plans, les maquettes et simulations de conceptions, j'ai apprécié la complexité de ce qui est, pour moi, une forme  d'Art.

Comme note personnelle, ce quartier à été un des plus agréables endroit que j'ai eu l'occasion de visiter pendant mon séjour à Chicago.

En savoir plus..

Oak Park et l'architecture de Frank Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright (source: histoiresoubliees.ca)

Né au Wisconsin en 1867, Frank Lloyd Wright est reconnu comme le plus grand architecte de l’histoire américaine. Devenu l’objet d’un véritable culte, on lui doit le concept d’architecture organique.

Au fil de sa longue et fructueuse carrière, il a dessiné plus d’un millier d’édifices, dont le Fallingwater et le musée Guggenheim. Il a aussi créé des meubles et des accessoires, écrit une vingtaine de livres et mis sur pied une école d’architecture dans le désert de l’Arizona. Il meurt en 1959, laissant derrière lui une œuvre majeure.

Bien que la carrière de Frank Lloyd Wright se soit échelonnée sur quelque 70 ans et que son style ait évolué avec le temps, il est néanmoins possible de dégager des caractéristiques propres à son approche architecturale.

Wright développe le concept d’architecture organique, qui se définit non pas par une imitation de la nature, mais bien plutôt par un respect des matériaux ainsi qu'une volonté d’intégrer les constructions humaines et l’environnement en un tout harmonieux.

C’est le cas de Fallingwater, une de ses créations les plus connues, qui est construite à même une chute.

Ses œuvres :

  • Robie House (Chicago, 1909, chef d’œuvre d’inspiration « Prairie Style »
  • Sa propre maison à Oak Park, Illinois
  • Le Unity Temple (église à Oak Park)
  • Musée Guggenheim (New York, dernière œuvre de l’architecte, monument officiel du patrimoine architectural new-yorkais)
  • Fallingwater (Mill Run, Pennsylvanie (1936), maison la plus connue aux Etats-Unis après la Maison-Blanche, avec une chute intégrée à même la maison)
  • Siège social de Johnson Wax (Racine, Wisconsin)
  • Usonian (type de maisons abordables destinées à la classe moyenne américaine. Wright appelait les É.-U. Usonia)
  • Taliesin West (Scottsdale, Arizona, sa dernière maison qui abritera ensuite la Frank Lloyd Wright Foundation et son école un peu particulière où étudient une trentaine d’élèves, dans le désert)
  • Imperial Hotel (Tokyo)

Citation:

Avant d'être connu, Frank Lloyd Wright essuyait les critiques de ses concurrents: ils qualifiaient ses maisons de stations-service.

Références :

Frank Lloyd Wright, de Bruce Brooks Pfeiffer et Peter Goessel, Taschen, 2015

Many Masks : A Life of Frank Lloyd Wright, de Brendan Gill, Da Capo Press, 1998

- Le film Frank Lloyd Wright, de Ken Burns et Lynn Novick, sur le site de PBS

- Le site internet  de la fondation  Frank Lloyd Wright 

 

La maison d'Arthur B. Huertley (OAK I)

La maison de Walter M. Gale (OAK II)

La maison d'Edward R. Hills-DeCaro (OAK III)

La maison de Nathan G. Moore (OAK IV)

Se rendre sur place:

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top